Docteur Clerico , Chirurgie esthétique

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Email : docteur.clerico.esthetique@gmail.com

Tel. : 04 92 90 66 05

DOCTOLIB.jpg

Copyright © 2018 Docteur Clerico . Tous droits réservés

Dr Cyril Clerico

CHIRURGIE PLASTIQUE ET ESTHETIQUE

CHIRURGIE DE LA FACE ET DU COU

Médecine esthétique |

Le Rajeunissement du visage

 

Définition

Longtemps négligées, les techniques non chirurgicales de rajeunissement encadrent désormais les actes plus invasifs. Ayant largement fait la preuve de son efficacité même limitée dans le temps, l’usage combiné de la toxine botulique et des procédés de comblement ou de restauration des volumes (fillers, inducteurs, lipofilling) complète très favorablement ou recule l’échéance des actes plus agressifs. La toxine botulique, sans risque potentiel car toujours réversible, connaît une extension officieuse de ses possibilités et représente l’acte de médecine esthétique le plus pratiqué au monde. Le choix des produits de comblement ou de restauration des volumes reste plus délicat et exige une bonne connaissance de la rhéologie pour adapter la technique aux besoins ; les complications des fillers sont loin d’être négligeables et parfois dramatiques. 

À côté de techniques ayant largement fait leur preuve (peelings, lasers) surgissent des dizaines d’autres propositions thérapeutiques de « rajeunissement » dont l’efficacité repose sur différents principes : stimulation collagénique par lumières, ultrasons, inducteurs injectables, mésothérapie, mécanotransduction, chaleur, élimination des excès par lipolyse chimique ou thermique, repositionnement des volumes par fils suspenseurs, amélioration de la qualité de la peau par micro-injections de plasma riche en plaquettes (PRP), photomodulation cutanée par light emitting diode (LED), mésothérapie, polydioxanone (PDO). L’efficacité espérée de toutes ces techniques repose avant tout sur leur combinaison, la répétition des séances et un entretien régulier. 

Botox®
 

L’exotoxine A, produite par la bactérie Clostridium botulinum, est un puissant agent paralysant des muscles striés. Cette propriété a d’abord été utilisée dans le domaine médical et ensuite, plus récemment, dans le domaine de l’esthétique. Bien que l’effet de la toxine soit temporaire, sa sécurité d’utilisation due à l’absence d’effets secondaires majeurs et les bons résultats qu’elle permet d’obtenir quand elle est bien utilisée font qu’elle occupe désormais une place de choix dans le traitement des rides d’expression. 

 

Définition

La toxine botulique est une substance qui diminue temporairement la contraction des muscles en agissant au niveau de la jonction neuro-musculaire (action myorelaxante). 

En pratique, les indications les plus classiques de la toxine botulique dans le domaine de l’esthétique concernent les rides inter-sourcilières, les rides du front et les rides de la patte d’oie. 

L’utilisation de la toxine botulique a révolutionné le traitement du tiers supérieur du visage, en permettant de réduire considérablement les indications chirurgicales, plus invasives et agressives. 

Le principe de la toxine botulique consiste en l’utilisation des propriétés de relaxation musculaire de ce produit. 

Le but le plus souvent recherché est de réduire l’action des muscles situés au niveau du front et des sourcils, afin d’atténuer aussi bien les rides horizontales que les rides verticales provoquées par la contraction de ces muscles. Il ne s’agit pas d’un
« comblement ». 

 

 

Indication

 

L’objectif essentiel de ce traitement est de diminuer les rides et les ridules au repos et non d’empêcher la contraction musculaire : on jugera donc le résultat principalement sur l’aspect des rides au repos. On pourra toutefois constater, en dynamique, une atténuation de la puissance de contraction des muscles visés, sans qu’ils ne soient pour autant «paralysés» si le (la) patient(e) ne le souhaite pas et que les doses ont été bien adaptées. Le but est de traiter la balance musculaire et d’obtenir ainsi une harmonisation du visage.

 

Le traitement par toxine botulique doit être conçu et géré dans le temps : il convient donc de traiter progressivement et d’éviter le risque « d’en faire trop» lors des premières injections. 

Il vaut mieux une première séance modérément efficace que trop efficace : il n’est donc pas souhaitable de vouloir un résultat optimal dès la première injection. On pourra toujours rajouter du produit si l’effet est insuffisant, alors qu’on ne pourra pas en enlever s’il est jugé excessif. 

Dans certains cas, il peut être nécessaire de pratiquer plusieurs séances d’injections avant d’adapter au mieux les possibilités du produit à chaque patient(e). 

Les injections, pratiquées aussi bien chez la femme que chez l’homme, peuvent être effectuées dès 25 ans en prévention de l’apparition des rides.

 

Les suites

 

Pendant les deux heures qui suivent les injections, il vous est recommandé de ne pas faire de sport intensif et de ne pas vous allonger sur le côté. 

Il convient également d’éviter les manipulations du visage ou les massages appuyés dans les 24 heures qui suivent la séance. 

L’utilisation de doses adaptées à chaque cas, en fonction notamment de la puissance musculaire permet d’éviter l’aspect « figé » souvent redouté par les patient(e)s. 

Résultat

 

Le résultat consiste en une atténuation des rides avec une conservation de petits mouvements : il est obtenu trois à quinze jours après les injections. Le résultat obtenu après la première séance dure en moyenne 3 à 6 mois au terme desquels, l’injection peut être renouvelée. 

Les injections doivent être pratiquées plusieurs fois avec des intervalles de 3 à 6 mois afin d’obtenir une certaine stabilité du résultat. A partir de la deuxième injection, les résultats peuvent être plus durables (6 à 8 mois). Il convient ensuite de répéter les injections tous les 3 à 6 mois. Il est cependant recommandé de ne jamais rapprocher à moins de 3 mois les séances d’injections pour éviter notamment de créer une résistance au produit par un « effet vaccin ». L’aspect du résultat peut être stabilisé au-delà de 3 injections mais dans certains cas, il convient d’avoir recours à au moins 8 à 10 injections pour obtenir une certaine stabilisation du résultat. 

 

Fiches informatives
Articles scientifiques

Acide Hyaluronique

Définition

Face à la demande de plus en plus forte pour des techniques douces de Médecine Esthétique visant à lutter contre les effets du vieillissement, le nombre et la qualité des matériaux injectables a considérablement évolué ces dernières années et leur utilisation est devenue extrêmement fréquente. Il s’agit de produits fluides qui peuvent être injectés, soit pour remodeler certaines parties du visage, soit afin d’obtenir le comblement de rides, sillons ou autres dépressions de la face. 

Une séance d’injections peut être réalisée isolément, mais peut aussi compléter des techniques médico-chirurgicales de rajeunissement plus radicales telles que resurfaçages (peeling, laser, dermabrasion), blépharoplasties (paupières supérieures et/ou inférieures), liftings. Elle peut aussi se faire parallèlement à des injections de Toxine Botulique visant à diminuer le tonus de certains muscles responsables de l’apparition de rides. 

Seuls des produits résorbables sont utilisés. Ce sont les seuls garantissant une sécurité d’emploi et une adaptation aux changements morphologiques du visage avec le temps. Les produits permanents ou définitifs sont dangereux et disgracieux sur le long terme.

 

Indication

Une injection de produits de comblement se propose de corriger, par un moyen simple et rapide, certains signes de vieillissement ou disgrâces présents au niveau du visage, en remplissant ou en donnant du volume là où cela est nécessaire. Habituellement, ces disgrâces ne vont pas complètement disparaître mais seront considérablement atténuées par les injections. Les injections, pratiquées aussi bien chez la femme que chez l’homme, peuvent être effectuées dès 30-35 ans. 

Les corrections les plus fréquemment effectuées peuvent être réparties en quatre catégories :

  • Sillons : sillons naso-géniens (de l’aile du nez au coin de la bouche), plis d’amertume (du coin de la bouche, de part et d’autre du menton), sillon labio-mentonnier.

  • Rides et ridules : front, «rides du lion» (entre les sourcils), « patte d’oie » (au coin des yeux), joues, menton, «plissé soleil» autour de la bouche. 

  • Lèvres : redessiner l’ourlet (contour), les épaissir si elles sont trop fines, ou les rendre plus pulpeuses. 

  • Dépressions (creux) ou manques de volume : pommettes, menton, contour mandibulaire, joues, nez, séquelles cicatricielles (acné, varicelle, traumatisme...) 

 

Les suites 

Les six premières heures il vaut mieux rester au calme, se reposer et s’abstenir de tout effort violent. Les suites immédiates peuvent éventuellement être marquées par l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’une rougeur cutanée dont l’importance et la durée sont très variables selon les produits et d’un individu à l’autre, mais qui restent habituellement modérés (n’interdisant pas le retour à une vie socio-professionnelle normale très rapidement) et disparaissent au bout d’un à trois jours. Sur les lèvres toutefois, l’oedème, souvent plus marqué peut parfois durer une bonne semaine. 

Résultat

Un délai de quelques jours est nécessaire pour apprécier le résultat définitif. C’est le temps nécessaire pour que le produit se soit bien intégré, que l’œdème ait disparu et que les tissus aient retrouvé toute leur souplesse. 

Le résultat immédiat après traitement n’est donc pas le reflet du résultat final. 

Les injections auront permis de corriger les défauts, rectifiant ainsi de façon discrète et naturelle l’aspect vieilli et fatigué du visage. A noter que les injections de comblement, contrairement aux injections de Toxine Botulique, n’altèrent pas la mobilité des muscles de la face et ne réduisent donc pas les expressions du visage. 

Le but de ces injections est d’apporter une amélioration et non pas d’atteindre la perfection. Si vos souhaits sont réalistes, le résultat obtenu devrait vous donner une grande satisfaction. Dans la plupart des cas cependant, la correction n’est que temporaire et le traitement devra être renouvelé après quelques mois ou années pour entretenir le résultat. 

Fiches informatives
Articles scientifiques

Skin Booster®

Définition

L’utilisation des inducteurs de collagène consiste à injecter un acide hyaluronique faiblement réticulé au niveau du derme moyen pour :

  • Retarder l’apparition des 1ères rides

  • Donner de l’éclat au teint

  • Augmenter l’élasticité et la tonicité cutanée

  • Faire disparaître l’aspect « froissé » de certaines peaux (notamment au niveau des joues)

Indication

Les skinboosters® sont idéaux pour les peaux froissés, plissés, les peaux déshydratées et relâchées. Ces soins permettent d’hydrater en profondeur la peau et de relancer la production naturelle d’acide hyaluronique récupérant ainsi une meilleure densité et une meilleure tonicité de la peau. Il est très intéressant d’utiliser ces produits en association avec d’autres traitements de médecine esthétique : amélioration des volumes avec les acides hyaluroniques, amélioration de l’éclat cutané avec la mésothérapie et les peelings.

L’utilisation d’un acide hyaluronique faiblement réticulé permet une hydratation en profondeur à l’origine d’une meilleure densité de la peau et d’une remise en tension de la peau. Cet acide hyaluronique n’a pas de pouvoir volumateur : il va induire une véritable néo-collagénèse et permettre un effet durable.

L’acide hyaluronique (skinbooster®) est injecté soit en mésothérapie (multiples petites injections à l’aiguille espacées de 1cm) soit à la canule, permettant un nappage sous-cutané homogène. La présence d’un anesthésiant (lidocaïne) mélangé à l’acide hyaluronique permet d’atténuer de manière importante les douleurs liées à l’injection.

Il est nécessaire de réaliser 2 à 3 séances espacées d’1 mois avec un entretien d’une séance tous les 6 à 12 mois (dépendant de la qualité de peau). Il est possible de diminuer le délai entre les différentes séances en cas d’agression cutanée importante (soleil, tabagisme) pour permettre une hydratation profonde  et un vieillissement moins rapide de la peau.

Les skinboosters® s’intègrent complètement dans une prise en charge esthétique globale. Il est nécessaire d’améliorer la qualité de la peau avec des crèmes cosmétiques hydratantes de qualité et adaptées à votre peau. Des compléments alimentaires seront également intéressants dans certains cas. Une séance d’injections peut être réalisée isolément, mais peut aussi compléter des techniques médico-chirurgicales de rajeunissement de la face et du cou.

Fiches informatives
Articles scientifiques

Mésothérapie et MésoLift

Définition

La mésothérapie consiste à faire des injections de principes actifs (vitamines, oligo-éléments, acide hyaluronique) avec des effets très ciblés en fonction de l’indication à traiter. Cette technique est de plus en plus utilisée en médecine esthétique, notamment dans la prévention du vieillissement du visage et du cou. Son association est intéressante avec les peelings médicaux et l’exposition à la lumière LED.

 

Indication

À l’origine utilisée dans une optique purement médicale, comme par exemple le traitement de l’arthrose ou la diminution de la douleur musculaire chez les sportifs, la mésothérapie a trouvée une réelle place en médecine esthétique.

Le procédé est simple : l’injection se fait dans les couches superficielles de la peau (épiderme et derme), afin d’obtenir une action très ciblée. Les actifs agissent localement et ne se diffusent pas dans le reste du corps. Les résultats sont à la fois progressifs et cumulatifs pendant la durée du traitement.

La mésothérapie est un traitement de choix pour retrouver une peau éclatante, lumineuse et ferme. Elle permet de retrouver un grain de peau de qualité et optimise les résultats des injections d’acide hyaluronique.

Le vieillissement se manifeste par des signaux variés qui changent la physionomie :

  • Une dégradation de la qualité de la peau : apparition de ridules, pores dilatés, relâchement, perte d’éclat et de tonicité. La peau peut paraître terne et « froissée »

  • Un changement de formes : apparition des rides, perte et déplacement de volumes.

  • Des expressions faciales négatives : le visage exprime tristesse, fatigue, peur, colère, dégout, mépris, surprise.

 

Les produits injectés sont principalement un mélange d’acide hyaluronique, de vitamines, de minéraux, d’acides aminés. Adapté à chaque patiente, ils stimulent l’activité du fibroblaste en lui donnant les éléments nutritifs naturels dont il a besoin pour régénérer les cellules de la peau. 

Le Mésolift permet de revitaliser la peau du visage, la raffermir et lui donner un
« coup d’éclat ». Ses effets peuvent se voir rapidement sans passer par la case chirurgie mais n’attendez tout de même pas les résultats d’un lifting.

Pour obtenir un bon résultat, il faut prévoir 4 à 6 séances à 2 ou 3 semaines d’intervalle puis une séance tous les deux ou trois mois en entretien. Le rythme des séances d’entretien varie selon le ressenti des patients ou patientes.

Fiches informatives
Articles scientifiques

Viscosculpture

Face à la demande de plus en plus forte pour des techniques douces de Médecine Esthétique visant à lutter contre les effets du vieillissement, le nombre et la qualité des matériaux injectables a considérablement évolué ces dernières années et leur utilisation est devenue extrêmement fréquente. Il s’agit de produits fluides qui peuvent être injectés, soit pour remodeler certaines parties du visage, soit afin d’obtenir le comblement de rides, sillons ou autres dépressions de la face. 

La restauration des volumes de la face permet de retrouver une harmonie faciale, un travail de volumétrie faciale contribue à influer sur le jeu d’ombre et de lumière ramenant à une beauté naturelle.

Seuls des produits résorbables sont utilisés. Ce sont les seuls garantissant une sécurité d’emploi et une adaptation aux changements morphologiques du visage avec le temps. Les produits permanents ou définitifs sont dangereux et disgracieux sur le long terme.

La bonne connaissance des différents acides hyaluroniques permet de sculpter un visage sans chirurgie.

Les suites 

Les six premières heures il vaut mieux rester au calme, se reposer et s’abstenir de tout effort violent. Les suites immédiates peuvent éventuellement être marquées par l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’une rougeur cutanée dont l’importance et la durée sont très variables selon les produits et d’un individu à l’autre, mais qui restent habituellement modérés (n’interdisant pas le retour à une vie socio-professionnelle normale très rapidement) et disparaissent au bout d’un à trois jours

Résultat

Un délai de quelques jours est nécessaire pour apprécier le résultat définitif. C’est le temps nécessaire pour que le produit se soit bien intégré, que l’œdème ait disparu et que les tissus aient retrouvé toute leur souplesse. Le résultat immédiat après traitement n’est donc pas le reflet du résultat final. 

Le but de ces injections est d’apporter une amélioration et non pas d’atteindre la perfection. Si vos souhaits sont réalistes, le résultat obtenu devrait vous donner une grande satisfaction. Dans la plupart des cas cependant, la correction n’est que temporaire et le traitement devra être renouvelé après quelques mois ou années pour entretenir le résultat. 

Fiches informativesArticles scientifiques