Dr Cyril Clerico

CHIRURGIE PLASTIQUE ET ESTHETIQUE

CHIRURGIE DE LA FACE ET DU COU

Chirurgie esthétique | 

Lifting centro-facial

Définition

De nombreuses techniques de lifting sont décrites dans la littérature médicale. Elles ont toutes comme but de corriger les disgrâces provoquées par le vieillissement du visage et du cou. 

Quels sont les différents types de lifting de la face et du cou ?

Le lifting cervico-facial. Le lifting cervico-facial restaure l’ovale du visage, traite les bas-joues, déplisse le cou, redéfinit l’angle entre le cou et le menton. 

Le lifting temporal. Le lifting temporal relève la partie externe du sourcil, déplisse les rides de la patte d’oie et éclaircit le regard.

Le lifting médio facial ou centro facial. Le lifting médio facial remonte la pommette, traite les cernes, la vallée des larmes et la paupière inférieure (blépharoplasties)

Le lifting frontal. Le lifting frontal permet de remonter les sourcils, d’éclaircir le regard et d’estomper les rides. En fonction des indications, le rajeunissement du front peut se faire par lifting frontal coronal, lifting frontal endoscopique ou par technique de médecine esthétique : injection de Toxine Botulique de type A. 

Le Lifting du sourcil. Le lifting du sourcil désigne une intervention de chirurgie esthétique qui vise à replacer le sourcil grâce à une résection cutanée située juste au-dessus de celui-ci et aussi discrète que possible. La position trop basse du sourcil peut être héréditaire ou plus souvent due à un affaissement progressif lié à l’âge. 

Le lifting de lèvre supérieure. Le but de cette intervention est de raccourcir la hauteur de la lèvre supérieure. Après une analyse soigneuse du visage et de photos de jeunesse si le (la) patient(e) a pris de l’âge (cette chirurgie concerne aussi bien les hommes) le chirurgien peut proposer une chirurgie qui tentera de ramener la lèvre supérieure à une proportion harmonieuse. 

Bien entendu, le chirurgien-dentiste pourra rallonger les dents si elles sont trop courtes. 

Les deux types de lifting du visage les plus fréquents dans l’activité d’un chirurgien plasticien sont le lifting cervico-facial classique et le lifting centro-facial. Ces deux techniques ne s’opposent pas, mais répondent à des objectifs esthétiques différents. Elles peuvent dans certains cas être associées. 

Le lifting centro-facial agit sur les paupières inférieures, le creux des cernes et la pommette. 

En aucun cas, cette chirurgie à but esthétique ne peut être prise en charge par l’assurance maladie. 

Indication

 

Le lifting centro-facial peut être envisagé dès que les signes de vieillissement apparaissent.

Cette intervention peut être associée à un autre geste de chirurgie esthétique faciale : 

  • Lipostructure du visage. 

  • Lifting cervico-facial. 

  • Canthopexie : une canthopexie permet de traiter un relâchement de la paupière inférieure ou de dessiner le regard un peu plus en amende

  • Le Lifting Temporal : le lifting médio-facial est très souvent associé à un lifting temporal pour rajeunir le regard de manière harmonieuse.

  • Lifting de lèvre supérieure.

  • Médecine esthétique : injection de toxine botulique, injection de produit de comblement type acide hyaluronique, dermabrasion, laser, peeling.

Ce lifting ne vise pas à modifier les traits mais à replacer les structures anatomiques dans une position plus jeune. 

Lors de l’entretien avec le chirurgien, il sera important de lui faire part de toutes les imperfections que vous souhaitez voir améliorer ou disparaître. Ayant bien compris votre demande, il deviendra votre guide dans l’évaluation du résultat futur et des techniques à employer. 

Il pourra éventuellement vous déconseiller l’intervention ou vous proposer des alternatives. 

Objectif de la chirurgie

 

Ce lifting est envisagé lorsque le (la) patient(e), devant le miroir, corrige par une traction verticale vers le haut des pommettes, certaines des disgrâces liées au vieillissement. 

Ce lifting ne convient pas à tous les patients et l’indication ne pourra être retenue que par le chirurgien. 

 

L’intervention

 

Il s’agit d’une intervention sous anesthésie générale, ce qui permettra de réaliser l’intervention dans les meilleures conditions.

 

Deux incisions sont habituellement nécessaires à la réalisation du geste chirurgical. Une première incision est située au niveau de la paupière inférieure, juste sous les cils et se prolonge dans la patte d’oie, afin de rester discrète. Une deuxième incision est dissimulée dans la partie chevelue de la région de la tempe. Ces deux incisions réalisées, de chaque côté, permettent au chirurgien de procéder à un décollement du plan profond au contact de l’os. L’excédent de paupière inférieure est réséqué en fin d’intervention. 

L’intervention dure une à deux heures. 

Un pansement absorbant est mis en place pour les 24 premières heures. 

Les suites opératoires

La sortie a lieu le soir même ou le lendemain, habituellement sans pansement. Une fiche d’information post-opératoire vous sera remise à votre sortie. 

Un collyre hydratant (gouttes dans les yeux), un traitement antalgique et anti-inflammatoire est prescrit. 

Les premiers jours, il faut se reposer au maximum et éviter tout effort violent. 

Au cours de ces premiers jours, le patient ne doit s’étonner ni s’inquiéter :

  • D’une hypercorrection,

  • D’un œdème diffus du visage (gonflement) qui peut s’accentuer rapidement (il est plus marqué le deuxième jour que le premier). Il peut dans certains cas être asymétrique.

  • D’ecchymoses (bleus) dans la région des paupières 

  • D’une irritation non douloureuse de l’œil (rougeur de l’œil) 

  • D’une sensation cartonnée du cadre osseux périorbitaire 

Les ecchymoses et les oedèmes disparaissent habituellement dans les 2 à 3 premières semaines. Certaines zones régressent plus lentement. Les cicatrices sont habituellement cachées sous les cils et dans les cheveux. La seule cicatrice légèrement visible sous les cils et essentiellement dans sa partie externe, peut, dès le dixième jour, être camouflée par le maquillage. Elle s’estompera progressivement. 

Résultat

 

Au bout de six à huit semaines, on peut avoir une bonne idée du résultat définitif. Il n’apparaît cependant stable qu’entre le troisième et le sixième mois. 

Les cicatrices sous ciliaires sont parfois encore rosées pendant 3 mois, mais se camouflent aisément par le maquillage. La cicatrice temporale, même rouge et indurée, est parfaitement dissimulable dans les cheveux. Elle ne commence parfois à s’atténuer que dès le sixième mois. Grâce à l’apport du lifting centro-facial, l’effet de rajeunissement est appréciable avec un résultat esthétique qui reste toutefois naturel et harmonieux. 

Cette amélioration physique s’accompagne habituellement d’un bien être psychologique. 

A long terme, le vieillissement continue à faire son œuvre et le visage continue à subir les outrages du temps. Une nouvelle intervention, souvent plus modérée, peut être parfois nécessaire. 

L’association de la médecine esthétique est une aide précieuse pour pérenniser le résultat et doit s’inscrire dans un processus régulier d’entretien du visage.

Tous ces éléments sont capitaux pour la réussite de l’intervention, tout comme donner une information claire et complète, et expliquer le déroulement de l’intervention et ses suites afin de signer un consentement éclairé dans les meilleures conditions. De plus, un devis détaillé vous sera donné comprenant les honoraires chirurgicaux, d’anesthésie et de la clinique. Un document d’information pré et post-opératoire vous sera également remis.

 

 

« La beauté naturelle est un véritable jeu d’ombre et de lumière ; la restauration de la tension et des volumes centro-faciaux lors du lifting permettent d’aboutir à cette beauté naturelle »  

 

Fiches informativesArticles scientifiques

Docteur Clerico , Chirurgie esthétique et plastique

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Email : docteur.clerico.esthetique@gmail.com

Tel. : 04 92 90 66 05

DOCTOLIB.jpg

Copyright © 2018 Docteur Clerico . Tous droits réservés